Je rajoute une nouvelle catégorie sur le thème : du Comportement.
Elle réunira les articles en rapport avec le comportement animal, les phobies, les agissements à risque ou encore les expressions corporelles.
Son but étant de mettre en avant les sentiments des animaux, de corriger un comportement non voulu sans utiliser la violence et de montrer comment les animaux s’expriment dans leur vie de tous les jours.
Bref, cette catégorie sert à mieux comprendre les animaux et à savoir leurs pensées et sentiments.

Je commence l’inauguration de cette catégorie avec un article sur
« la phobie des grands bruits ».
Ceci inclut :
- Les orages.
- Les feux artifice.
- Les pétards.
- Les coups de fusil.
Et tous les bruits qui créent chaque année une terreur certaine pour plusieurs animaux.

La phobie désigne « une peur irrationnelle devant certains événements », elle se présente sous divers symptômes.
Ainsi, l’animal tremble, gémit, aboie/miaule/hurle, se cache, s’enfuit, urine, ou encore défèque de peur.
Ce problème peut toucher toutes les races d’animaux, comme le chien, le chat, le furet, le perroquet, les oiseaux…
Mais, certains animaux gèrent mieux la situation que d'autres, ou s'en fichent complètement.
Il existerait plusieurs causes de cette phobie, soit :
- Il est d’origine génétique, ainsi certaines races d’animaux sont plus peureuses que d’autres.
- Il est un syndrome de privation, l’animal n’aurait aucun contact avec ce genre de bruit dans sa jeunesse.
- Ou il est causé par une mauvaise expérience, comme un animal oublié dehors en plein orage.
De plus, cette phobie s’aggrave avec le temps, car l’animal anticipe sa crainte, ainsi devant des nuages gris, il sera mort de trouille, croyant voir arriver un orage.

Comment aider son animal ?

Avant de vouloir guérir votre animal, il faut éviter de faire différents gestes, soit :
- Changer de comportement (il deviendra plus anxieux).
- Faire un câlin/prendre dans les bras (il croira que, vous aussi, vous avez peur).
- Le gronder (ça ne sert à rien, le chien est déjà terrifié).
- Le frapper (ça ne règle pas le problème, ça l’empire seulement).

Heureusement, il existe différentes méthodes pour guérir l’animal de sa phobie ou de la gérée, soit :

Nom : La désensibilisation
Méthode : Il faut faire entendre le bruit (tonnerre, feu d'artifice) à l’aide d’un CD de sons pré enregistré.
On commence par un son d’une très faible intensité afin de ne pas effrayer l’animal, puis on l’augmente progressivement jusqu’à atteindre l’intensité qui déclenche le comportement phobique.

Nom : Le déconditionnement
Méthode : Grâce à des CD de sons pré enregistrés, on va écouter chaque jour le bruit avec son animal, en augmentant petit à petit le son.
On le fait pendant qu’il est occupé à une activité plaisante, comme manger ou jouer, afin qu’il associe le tonnerre à une expérience positive.
Normalement, au bout de deux semaines, vous constaterez que votre animal tolère mieux ces sons.

Nom : Préparer le terrain
Méthode : Avant le début d’un orage est d’un feu d’artifice, il faut préparer le terrain, pour rendre ce moment le moins difficile possible à son animal.
On ferme donc les volets ou les rideaux, car la vue des effets lumineux associée au bruit peut augmenter la crainte de votre animal.
On installe une niche ou un couffin dans un lieu protéger pour, que votre animal s’y cache, et s'y sent en sécurité.

Nom : Distrayez votre animal
Méthode : Pendant l’événement qui terrorise votre animal vous pouvez aussi l'occuper, ainsi il évitera de penser au bruit et à sa peur.
Il faut donc, jouez avec lui, le dresser, lancer la balle, tirer sur une corde, jouer à la canne à pêche…
Vous pouvez aussi le récompenser régulièrement, ainsi il associera petit à petit le bruit à une récompense, et donc à un événement agréable.

Nom : Phéromones apaisantes
Méthode : Vous pouvez utiliser des méthodes douces pour calmer votre animal, comme le collier DAP ou le diffuseur DAP.
Il s’agit de phéromones apaisantes, que vous installerez plusieurs heures, voire plusieurs jours avant l’événement stressant.

Nom : Médicament
Méthode : Dans le pire des cas, vous pouvez demander à votre vétérinaire de vous prescrire un anxiolytique.
Méthode à utiliser en dernier recours, et seulement si la phobie de l’animal le conduit à ce blessé lui-même.

Nom : Comportementaliste
Méthode : Vous pouvez aussi contacter des vétérinaires comportementalistes, qui aideront votre animal à calmer ses angoisses et éviter qu’elles ne se généralisent.
Il peut même trouver la cause du problème.

Bien sûr, le fait de retirer la phobie à un animal est un processus long, qui demande beaucoup de patience.
De plus, avant d’entreprendre une de ces thérapies, il faut évaluer la gravité de la pathologie.

Méthode complète pour désensibiliser et déconditionner son animal

Voici, l'explication complète pour désensibiliser et déconditionner un animal de sa phobie du bruit, comme l’orage.

Il faut, donc :
- Rentre la pièce sombre et trouvez un endroit où vous mettre avec votre animal.
- Restez près de votre animal, et tenez-vous prêt à intervenir à chacune de ces réactions.
- Avant de commencer la thérapie, apprenez-lui à être tranquille ou se mettre en position « assis-couché », vous utiliserez ces ordres au début de la séance.
- Préparez la scène en lui faisant écouter l’enregistrement (exemple : orage) en baissant le volume, il doit être presque imperceptible à l’oreille humaine (donnez des friandises ou faites la séance lors du repas).
- S’il montre des signes de nervosité (il bouge, il tremble), éteignez l’enregistrement et reprenez en baissant davantage le volume.
- L’animal doit écouter les bruits pendant 5 minutes environ, s’il s’agite, attendez 10 minutes pour voir s’il se calme, mais s’il ne se détend pas, baissez encore le volume.
- Les séances doivent durer entre 10 à 15 minutes et doivent être proches l’une de l’autre.

Petit conseil
- Essayer de faire les séances à des heures et des pièces différentes, ou de relier l’enregistrement à une minuterie.
- Vous pouvez après un certain temps, ajouter d’autres éléments, comme des éclairs en utilisant un flash, l’animal s’habituera aux bruits et aux effets lumineux. (Dès que vous ajoutez un nouvel élément, baissez le volume.)
- Il faudrait éviter les véritables orages/feu d’artifice lors des séances, mais, s’il y en a un, qui éclate, vous devez calmer tout de suite votre animal, car, s’il revit une situation effrayante pendant la thérapie, son apprentissage peut régresser.

Bref, pour guérir son animal d’une phobie, il faut faire preuve de patience.
Mais, après un certain temps, les résultats seront là !
Encore une fois, il ne faut pas être violent, ni hurler devant les agissements de l’animal, dû à sa phobie, car c’est un signe de maltraitance, et ça ne résout en rien le problème.