Dans le monde animal, il n’existe pas que les mammifères ou les oiseaux que l’on peut élever avec amour, mais aussi les reptiles.
Ces animaux étonnants ont toujours attiré l’homme. C’est pour cela, que plus en plus de personne veulent avoir comme compagnon un tel animal.
Je vais donc vous expliquer « l’élevage d’un python vert ».

Note : Cet article a été écrit par notre nouveau partenaire Reptiles Planet/Savannah, qui va nous offrir généreusement chaque mois un texte sur le monde des reptiles.
Je vous conseille d’aller voir leurs deux sites web, qui se trouvent dans la colonne de droite, pour plus d’information sur cet univers fantastique qu’est le monde des reptiles.

Le python vert arboricole (Morelia viridis) est un serpent de toute beauté.
Aujourd’hui, il est beaucoup prisé par les terrariophiles. Mais étant une espèce très exigeante, son élevage s’avère très compliqué.

Python Vert (1)

À quoi ressemble-t-il ?

L’animal est un Pythonidae. Il se distingue par un corps allongé et mince. Le python possède une tête ample montée d’un museau angulaire.
En général, l'animal mesure entre 1,2 et 1,6 m pour 1 à 1,5 kg. Cependant, la femelle peut faire dans les 2 m et elle peut atteindre les 2 kg.
De plus, sa couleur verte est l’un des signes les plus distinctifs de cette espèce. Il se présente presque toujours dans une robe émeraude ou verte.
Cette caractéristique se retrouve tout justement dans son nom scientifique (latin. Viridis = vert). Selon leur région d’origine, des motifs blancs, jaunes, ou bleus d’intensité et de dispositions différentes se trouvent répartis sur le corps.

Quel est son environnement naturel ?

Le Morelia viridis est une espèce arboricole que l’on rencontre généralement dans les îles et les archipels voisins au nord de l’Australie.
Il est éparpillé un peu partout sur le territoire indonésien, notamment dans les archipels des Raja Ampat et Aru.
En plus d’occuper la Nouvelle-Guinée, le python vert demeure dans le nord-est du Queensland, un état australien.
Il faut savoir que ce serpent est un grand amateur d’arbre. Il peuple essentiellement les forêts primaires, là où l’homme a encore laissé peu de traces. Néanmoins, la quête de proie l’amène parfois à s’aventurer sur les routes.

Quel est son comportement ?

Considéré comme un serpent difficile, le python vert appartient davantage à la vie sauvage qu’à la captivité. Jusqu’à aujourd’hui, les élevages de l’espèce sont encore rares. De ce fait, la plupart des terrariophiles obtiennent des bêtes provenant de la nature.
Par ailleurs, le python vert est nocturne et chasse les petits mammifères et les reptiles.
Ce serpent adore s’enrouler autour d’une branche. Il place ensuite sa tête entre ses anneaux.

Python Vert (3)

Cet animal est-il fait pour un débutant ?

Retiré à son milieu naturel, le python vert est assez nerveux. Ce qui le rend potentiellement dangereux. Les personnes le manipulant s’exposent alors à des risques de morsures.
Il conviendra d'effectuer les manipulations avec prudence et toujours en présence d'une autre personne.
Chez l’espèce, de plus en plus d’individus naissent en captivité. Ceux-ci, par contre, ne sont pas agressifs. Néanmoins, 80% des animaux juvéniles n’arrivent pas à s’alimenter seuls. Les éleveurs sont donc obligés de les gaver.
Le risque pour les futurs acquéreurs, c’est d’avoir un animal qui ne s’est jamais alimenté.
Enfin, le prix d’un python est élevé. En animalerie, le prix moyen se situe entre 450€ et 700€.
C’est pour ces raisons que l’élevage de cet animal n’est pas recommandé aux terrariophiles débutants.

Quel type de terrarium ?

La pièce de séjour du python vert doit pouvoir reproduire les conditions climatiques et hygrométriques des forêts primaires.
Ce serpent est un habitué des forêts tropicales à températures élevées et beaucoup d’humidité.
La pièce d’élevage doit donc fournir les mêmes conditions au serpent. Cependant, le climat est à stabiliser à 25°C, car l’animal n’apprécie pas les chaleurs étouffantes.
Afin de garder l’humidité à 50 ou 60%, on couvre le sol du compartiment avec des morceaux de cyprès. À cela on ajoute un grand bol d’eau.
De temps en temps, le décor du terrarium nécessite une vaporisation d’eau tiède.
Pour ce genre d’espèce, la pièce d’élevage est souvent équipée de néons UVB. Les rayons UVB sont des sortes d’ultraviolet qui favorisent la production de vitamine D3. Ils ont pour effet d’intensifier la coloration des animaux.

Le python arboricole vert d’Australie est un animal qui a besoin d’espace en captivité. Alors, il faut le placer dans un terrarium adapté à sa taille.
Pour le mâle, on préconise un habitacle de 75 x 60 x 75cm (hauteur).
La femelle, par contre, a droit à un compartiment plus grand (90 x 60 x 75 cm).
Le compartiment doit aussi disposer de perches pour permettre à l’animal de s’accrocher. Comme il s’agit d’une espèce arboricole, le terrarium doit comporter des perches solides pour lui permettre d’adopter sa position favorite. La décoration se fait avec des plantes artificielles.

Python Vert (2)

Comment nourrir mon python vert ?

Comme la plupart des espèces arboricoles, le python vert captif n’est pas vraiment actif.
En captivité, il ne mange pas toutes les semaines. Son nourrissage n’intervient que tous les 10 à 15 jours. Cela dans le but d’éviter d’éventuelles régurgitations.
Comme il s’agit d’un serpent nocturne, le nourrissage s’effectue en soirée afin de lui donner de l’appétit.
Ils se nourrissent habituellement de petits mammifères comme les rongeurs.
Les chauves-souris et les reptiles, de taille moindre, font aussi partie de son régime alimentaire

Comment favoriser sa reproduction ?

Le python vert arboricole est ovipare, c'est-à-dire qu’il pond des oeufs.
Quand il est captif, il a beaucoup de mal à concevoir. En effet, la reproduction en captivité chez l’espèce requiert l’intervention de l’homme.
Ce dernier doit modifier à plusieurs reprises les conditions du terrarium pour favoriser le processus.
Après le coït, la femelle observe en moyenne 75 jours de gestation.
Lors de la ponte, elle expulse en général 6 à 32 œufs. Ces derniers éclosent environ au bout de 50 jours.
À la naissance, les petits n’ont pas immédiatement la couleur émeraude des adultes. Ils sont soit rouges soit jaunes.

Python Vert (7)