Heureusement, on peut encore trouver dans notre société des BD, livres ou films qui parlent d’animaux domestiques, même s’ils sont rares.
Je vais ainsi vous parler d’un petit livre : L’été d’un chien.

L’été d’un chien est un roman jeunesse écrit par Cassandra B. et édité par Bookless-Editions.
Le roman est publié en ebook seulement, mais il pourrait sortir en version imprimer.
Ce livre est conté du point de vue de Filou, un berger allemand abandonné par ses maîtres.
C’est un petit livre pour les enfants, à partir de 9 ans.

letedunchien

Histoire

Filou est un berger allemand de pure race de 2 ans, qui a toujours vécu avec ses maîtres.
Malheureusement, pendant un chaud été, il se retrouve attaché à un arbre, abandonné au milieu de nulle part.
Il reste ainsi durant plusieurs jours, en plein soleil, mourant de faim et de soif. Il finit par tenter de se libérer en rongeant sa laisse, alors qu'une femme le recueille et le dépose dans une fourrière.

Seul, triste, croyant toujours que ses maîtres vont venir le chercher.
Filou attend longuement et sagement dans sa cellule. Il croisera quelques-uns de ses congénères, qui ont subi le même sort, qui l'aideront à renaître et à retrouver la joie de vivre.

Extrait

« Inquiet, je me tournai vers Alban, lui demandant comment, je pourrais être adopté.
Il me répondit dans un ton neutre « qu’il fallait avoir quelque chose que les autres n'ont pas ».
Bref, il fallait se différencier des autres, être unique, comme avoir un air doux, ou être intelligent.
Ou pire encore avoir un pelage au motif rare et peu répandu.
Ainsi, les critères pour survivre n'étaient pas d’être une créature vivante comme un chat ou un chien.
Ni être gentil, délicat ou fidèle.
Non !
Il fallait être un objet rare, comme on pouvait en trouver dans une brocante.
J’avais donc peu de chances d’être choisie.
Pourtant, Alban n’arrêtait pas de dire que « mon jeune âge était un atout ».
À ce moment, je ne le pris pas au sérieux, croyant que j’étais au bord du gouffre.
Pourtant, il existait sûrement pire que moi.
»

Mon avis

Malheureusement, je ne peux pas vous donner une opinion objective sur ce livre, car c’est justement moi qui l’ai écrit.
Je peux juste vous dire que je les écris en voulant mettre en avant les pensées d’un animal abandonné, ainsi que la cruauté de ce geste qu’est l’abandon.
Je mets aussi en avant l’adoption et l’euthanasie, deux thèmes qui accompagne les animaux mis dans un refuge.
Bien sûr, Filou n’est pas le seul animal représenté dans ce conte, on y voit aussi un vieux chien et un chaton.
L’histoire tourne autant sur la recherche d’un nouveau maître que sur le besoin de survivre mentalement à l’abandon.
Bref, une histoire simple et jolie, qui se veut éducative, un peu triste et chaleureuse.
J’espère que vous lirez, ou recommanderez ce livre.
Il est tellement rare de voir un livre qui met en avant le point de vue de l’animal.

letedunchien (2)