On entend souvent parler des animaux domestiques et de leur relation incroyable avec l’homme.
Certaines de ces histoires sont apparues dans plusieurs supports, tels le cinéma, les livres…
Et, plus récemment, dans les mangas, c’est bande dessinée japonaise.
Je vais ainsi vous présentez : Chi, une vie de chat.

chi (1)

Chi : Une vie de chat (チーズスイートホーム, Chi's Sweet Home) est une série de manga écrite et dessinée par Konami Kanata.
Le manga est prépublié dans le magazine seinen Morning de l'éditeur Kōdansha depuis 2004, et il a été compilée en onze tomes.
Ce livre est un mélangeant entre comédies et, tranche de vie, il raconte simplement la vie d’une petite chatte Chi et sa famille humaine.
En France, le manga a été édité par Glénat, qui édite aussi Chi : c’est mon prénom (チーのなまえ, Chi no namae) sous le label Kids2 depuis novembre 2013.
C’est un petit livre illustré pour les enfants sur la vie de Chi, qui comporte à ce jour dix tomes.
Il faut aussi savoir qu’une adaptation en série télévisée d'animation, produite par le studio Madhouse, a été diffusée entre mars 2008 et septembre 2009 au Japon.
Les épisodes ont une durée de trois minutes et correspondent chacun à un chapitre du manga.
Plus tard, il y a eu une seconde saison, intitulée Chi's Sweet Home : New Address qui a été diffusée entre le 30 mars et le 24 septembre 2009.
Sachez que chacune de ces deux saisons compte 104 épisodes, soit 208 épisodes sur Chi.
De même, une OAV d'environ treize minutes est aussi sortie au Japon le 22 mars 2011.
La série a été aussi diffusée en France, grâce à Glénat, qui la présente depuis septembre 2014 sur Piwi+ dans un format remonté comprenant deux saisons de 26 épisodes.
Il existerait aussi un jeu vidéo sur Chi, ainsi que de nombreux Goodies, montrant alors la popularité de ce chaton.

chi (3)

Histoire

L’histoire commence avec une jeune petite chatte gris et blanc tigrée de noir, qui déambule dans la rue loin de sa mère et du restant de la portée.
Elle se retrouve donc perdue loin de sa famille, et décide de partir à leur recherche.
Hélas, effrayer par un chien et une voiture, elle se perd encore plus loin.
Apeurée, elle décide de se reposer dans un parc, quand d’un coup elle croise un jeune garçon, Yohei, et sa mère.
Voyant la détresse de l’animal, Yohei et sa mère prennent le chaton avec eux.
Malheureusement, les animaux ne sont pas autorisés dans leur immeuble, ils essayent alors de lui trouver un nouveau foyer.
Mais cela se révèle être une tâche difficile, car personne ne veut d’un chat.
Puis au fur et à mesure, il s’attache à cette petite chatte, et lui trouve même un nom « Chi ».
Ils devront alors jongler, entre l’apprentissage de Chi, et le fait de cacher sa présence au sein de l’immeuble.

chi (4)

Personnage

chi (13) Chi
Chi est un chaton femelle, qui était encore avec sa mère, jusqu’au moment où elle se perd.
Elle se retrouve alors adoptée par une famille humaine.
Chi est un chat de nature joyeuse, joueuse et curieuse, par contre elle ne connait rien de la vie.
Elle a même un côté naïf, ne sachant même pas qu’elle est un « chat ».
Pour elle, les humains qui l’ont adopté sont « des camardes qui habitent sa maison ».
Son nom veut dire « Pipi » en japonais, elle l’a obtenu dans la confusion de l’apprentissage de la litière.
À chaque fois qu’elle faisait bien pipi, elle était félicitée, elle a donc cru que « Chi » était simplement son nom.
Pour elle Yohei est un vrai camarade de jeu, par moment elle a même l’air de l’aimer plus que le reste de la famille.

chi (11) Yohei
Un jeune garçon de maternelle. Il est de nature calme et gentil.
Il trouve en Chi une camarade de jeu et il l’adore beaucoup.
Pour lui, Chi fait tout de suite partie de la famille, il est hors de question de la donner.
chi (12) Maman
Maman, comme l’appelle Chi, est une femme au foyer, douce et tendre.
Elle s’occupe et élève Chi avec patience, et se met rarement en colère.
Néanmoins, Chi a peur d’elle par moment. Surtout quand elle crie, car Chi a fait une bêtise.
Sa pire peur est que l’on découvre Chi.
chi (10) Papa
Papa, comme l’appelle Chi, est le père de Yohei et le mari de maman.
On sait qu’il travaille dans le milieu informatique, vu qu’il utilise l’ordinateur, par contre on ne sait rien d’autre sur lui en dehors de la maison.
C’est un homme calme, et doux, qui aime sa famille.
Il s’attache très vite à Chi, et adore lui offrir plein de jouet et de friandise.
Par contre, il est le préposé aux tâches ingrates vis-à-vis de Chi, comme lui couper les ongles, l’amener au vétérinaire…
Résultat, Chi a tendance à lui en vouloir pendant plusieurs jours, ce qu’il déteste par-dessus tous.
Il cherche alors à se faire pardonner, quitte à user de certaines ruses.

Extrait


Mon avis

J’ai trouvé le manga de Chi dans une librairie, c’est en voyant la tête de ce petit chat que je me suis amusée à le lire furtivement.
C’est alors que je suis tombée sous le charme de Chi et de ses aventures.
La première chose qui m’a plus, c’est que comparé aux autres mangas, les dessins sont tous en couleur.
Ils sont faits dans un style aquarelle, montrant alors un monde rempli de couleur.
Une autre chose m’a interpelée, l’histoire.
Elle est simple et plait à tout le monde, autant aux enfants qu’aux adultes.
Les enfants verront dans ce manga une belle histoire d’amitié entre un chat et un garçon, mais aussi la vie trépidante d’une chatte.
Pour un adulte, il verra des moments comiques, lui rappelant son ancien chat ou son chat actuel.
On adore aussi rapidement les expressions de Chi, qui montre vraiment ce que pense ce petit chat.
Elle peut être étonnée du monde, ou encore bouder contre ces maitres en mettant sa tête dans un oreiller pour se cacher.
On s’étonne aussi de s'inquiéter de l’avenir de Chi. Surtout quand on la voit s’aventurer hors de chez elle.
On a peur de la voir se faire écraser ou encore de devoir combattre un autre matou.
Heureusement, rien de terrible ne lui arrive, juste quelques mésaventures.
De même, on s’amuse avec elle de ces découvertes comme le gravier pour la litière, ou un simple brin d’herbe.
On rit aussi de la peur fanatique qu’a la famille pour la propriétaire.
Ainsi, on les voit se mettre dans des situations pas possibles pour pouvoir cacher Chi.
Car, si elle découvre un animal dans son immeuble, elle vire les propriétaires.
Bref, l’histoire est mignonne, et donne du baume au cœur.
En plus d’être adopté par cette famille, Chi est vite adopté par nous.
Une dernière chose, si vous aimez cette boule de poil, je vous conseille de regarder la série animée, qui vaut le détoure.
Voir Chi bouger à l’écran et interagir rend cette chatte encore plus mignonne.
Néanmoins, je tiens à dire que je préfère la version japonaise, qui offre des voix plus adaptées aux personnages.
Je vous conseille donc ce petit manga, qui sort du lot, et offre un genre qui plait à tout le monde.
De plus, si vous adorez les chats ou êtes l'heureux propriétaire d’un félin, je vous recommande de vite lire ce manga, vous pourrez bien vous reconnaitre dans certaines situations.

chi (2)