Parfois, des changements ont lieu, alors qu’on vient juste de parler du problème.
Et justement, c’est le cas avec un article que j’avais écrit sur Le statut de l’animal en France.
J’avais mis en avant une loi qui considérait les animaux comme des meubles.
Or, celle-ci a changé, car maintenant « Les animaux sont reconnus comme des êtres sensibles ».

Ainsi, le mardi 15 avril 2014, le député socialiste Jean Glavany soumit au vote de l'Assemblée nationale un amendement reconnaissant les animaux comme des « êtres vivants doués de sensibilité ».
Après un long débat sur cet amendement, les députés ont choisi de l’adopter.
Résultat, le 16 avril, les animaux ne sont plus considérés comme des meubles.
Ainsi les animaux ne sont plus regardés de la même façon par la loi et les codes rural, pénal et civil sont enfin en harmonie sur le sujet.
On espère aussi que grâce à ça les cas de maltraitance seront punis plus sévèrement.
De plus, ce changement de statue pourrait permettre de faire évoluer les choses surtout en cas de divorce ou par rapport au voyage avec nos animaux de compagnie.

etresensible (2)

Mais qu’en disent les associations ?

Beaucoup d'associations de protection animale et d’amoureux des animaux se réjouissent de cette évolution tant attendue, réclamée depuis longtemps via une pétition mise en ligne par la Fondation 30 millions d'amis.
Néanmoins, ils restent tout de même sur leurs gardes.
Car, pour certains, il s’agit simplement d’harmoniser les textes, mais en aucun cas de remettre en cause l’exploitation animale.
De même, d'autres trouvent anormal de ne pas avoir fait une telle modification plus tôt.

« Que le statut de l'animal passe de bien meuble à être vivant doué de sensibilité est normal. Ce qui est anormal en revanche, c'est de ne pas l'avoir fait plus tôt », affirme-t-il à l'AFP.

De son côté, la Fondation 30 millions d'Amis regrette qu'une nouvelle catégorie n'ait pas été créée pour les animaux et continuera donc son combat.
« Je suis heureuse que les députés reconnaissent une évidence dans notre Code civil : l’animal est un être doué de sensibilité. La Fondation regrette toutefois qu’une catégorie propre pour les animaux n’ait pas été créée et reste fortement mobilisée, mais se félicite que les parlementaires appellent à un débat plus large sur le statut juridique de l’animal » souligne Reha Hutin, la Présidente de l'association.

En soi, pour les associations, ce changement de statut est un premier pas. Mais il aurait dû être fait bien avant 2014.
On espère comme eux que cette évolution permettre de protéger un peu plus les animaux, mais surtout de faire évoluer les mentalités et appeler à un débat sur le problème.
Surtout quand on sait qu’encore de nos jours de nombreux animaux domestiques seront abandonnés cet été et d'autres risquent d’être maltraités, voire tuer pour soi-disant s’amuser.

etresensible (3)