On entend parfois des histoires qui finissent bien, mais dont la tournure est assez choquante quand on entend les faits.
C’est ainsi que commence l’histoire de Ryan Reber, un garçon de 8 ans qui a perdu son chat, China.
Celle-ci est arrivée dans la famille Reber en 2007 après que ses anciens propriétaires ont déménagé en décidant de ne pas la garder.
China était choyée et adorée par son maitre, mais elle avait la mauvaise habitude de traverser la clôture pour aller à l’extérieur, heureusement elle revenait toujours à la maison.
Hélas, en décembre, alors que la famille Reber faisait des allers-retours à l’hôpital à cause des problèmes de santé de la sœur de Ryan, China en a profité pour partir dehors.
Puis, elle n’est pas revenue le lendemain, ni le jour suivant, c’est ainsi que Ryan a commencé à s’inquiéter.
Heureusement, après 5 mois de disparition, Christine Luffey, une policière de la ville de Pittsburgh aux États-Unis, a retrouvé China.

Cette aventure pourrait se terminer ainsi, mais il faut savoir que, dans cette disparition, il y a un élément peu ordinaire.
China, la chatte disparue de Ryan, n’était en réalité pas bien loin puisqu’elle se trouvait chez le voisin.
Ce dernier, James Augustine, âgé de 68 ans, avait en effet volé au jeune garçon sa meilleure amie.
Les autorités ont donc arrêté cet homme accusé de vol, qui possédait en outre à son domicile bien plus d’animaux que la loi ne le permet.
Mais l’histoire ne se termine pas là !
En faite, un mois après la disparition de China, la mère de Ryan a surpris son voisin, M. Augustine, en train d’essayer d’attraper China juste devant sa porte.
Devant cet acte, Mme Reber s’est tout de suite empressée de lui réclamer son chat, mais M. Augustine l’a alors menacée de tuer le félin si on le lui retirait.
Lorsque Mme Reber a tenté de recontacter son voisin par téléphone, celui-ci a réitéré ses menaces.

chatvoler

Bien sûr, M. Augustine, lui, a nié ces accusations.
Il a même prétexté n’avoir jamais prononcé la moindre menace.
De plus, il a prétendu que sa femme et lui-même avaient trouvé ce chat égaré un an plus tôt, et qu’il s’était senti comme quelqu’un à qui l'on arrache un enfant lorsque la police le lui avait repris.
« Aussi loin que je me souvienne, c’est mon chat », a-t-il dit.
« Maintenant, peut-être que si je ne m’étais pas attaché à cette chatte quelques jours seulement après son arrivée chez moi, et qu’ils [les Reber] étaient venus frapper à ma porte en disant que c’était leur chat qui était assis sur le rebord de ma fenêtre, alors peut-être que j’aurais eu une autre attitude à leur égard, mais ils n’ont montré aucune compassion vis-à-vis de ce chat. Je ne sors pas voler des chats ! » explique M. Augustine.

Devant ces mensonges, les Reber ont dû fournir à la police des papiers vétérinaires prouvant que China leur appartenait bien et qu'elle n’avait jamais été maltraitée.
Le petit Ryan était prêt à lancer des pierres sur la fenêtre de son voisin pour aller récupérer son chat, heureusement sa mère l’a arrêté, et elle a décidé de remuer ciel et terre pour que justice soit faite.
« Voler un chat à un enfant de 8 ans, qui est capable de faire chose pareille ? » s’est-elle exclamée encore émue.
C’est finalement la police de Pittsburgh en partenariat avec le bureau du procureur de la République du comté d’Allegheny qui a pu rendre à l’enfant sa meilleure amie.

Mon petit mot

Quelle histoire abracadabrante, mais pourtant si fréquente !
Beaucoup de personnes se font voler leur chat par leur voisin, soit il le capture, ou le nourrit en douce, pour que l’animal reste chez eux.
Bref, une situation que j’ai souvent vue ou entendue. Je comprends donc la famille Reber, qui a dû vivre une période stressante, surtout, quand le voisin a menacé la vie de China.
Je me demande quelle mentalité a cet homme pour prendre le chat d’un enfant de 8 ans et dire qu’il peut tuer l’animal sans aucun remords.
Quel homme cruel !
Néanmoins, je suis heureuse de savoir que l’histoire se finit bien.
Mais, il reste à savoir combien de familles sont dans le même cas, mais avec une fin différente.

chatvoler (2)