Beaucoup de propriétaires connaissent cet événement, où l’on entend, son chat miaulait pour signaler l’arrivée d'une boule de poil.
Cet acte naturel peut aussi être dangereux pour le chat, surtout s’il est fréquent.
C’est pour ça que je vais vous expliquer « les boules de poils chez le chat ».

bouledepoil (9)

Les boules de poils sont une masse de poils en forme de tube mince, qui passe par l’œsophage pour être régurgitée par le chat. Elles sont parfois accompagnées de bile et de morceaux de nourriture.
Elles sont créées lors du toilettage du chat. Ainsi, en se léchant, le chat avale ses propres poils, ce qui engendre à l’intérieure de son estomac une boule.
Ce problème vient avant tout de la langue, qui a la particularité d’avoir des papilles cornées, la rendant rugueuse.
Ainsi, ces papilles ont comme fonction d’agripper les poils morts et les particules mêlées au pelage.
Hélas, à cause de ces petits piques rugueux, le chat se retrouve dans l’incapacité de recracher ces poils, l’obligeant à les avaler.
Donc, lors du toilettage, le chat ingère une grande quantité de poils morts et les élimine normalement par voie anale.
Mais, il arrive parfois que le chat doive les vomir pour les évacuer, ou que des pathologies apparaissent.
Pour vous donner une idée, en période de mue, la quantité de poils ingérés par un chat peut dépasser 100 mg par kg de poids par jour.

bouledepoil (4)

Le toilettage est un acte naturel chez le chat, c’est un comportement qui ne peut pas être combattu, ou même restreint.
De même, le toilettage joue plusieurs rôles pour le chat, soit :
- Un rôle de thermorégulation, qu’il fait en humidifiant son pelage.
- Un rôle d’anti-stress, pour calmer ses émotions et son anxiété.
- Un rôle hygiène, qu’il fait en se débarrassant des poils morts.
C’est pour ça qu’on ne peut pas empêcher un chat de se lécher, le toilettage fait partie de son mode de vie, et il aide le chat dans son quotidien.
Pourtant, ce simple geste peut causer parfois des troubles, si l'on ne surveille pas son animal.

bouledepoil (3)

Il faut aussi savoir qu’il existe plusieurs facteurs favorisant la formation de boules de poils, comme :
- Le type de pelage : Les risques de formation de boules de poils sont plus importants chez les chats à poil long, surtout en période de mue, soit au printemps et à l’automne.
- L’état de santé de la peau et du pelage : La présence de nœuds ou l’existence de parasites cutanés, comme les puces, stimulent le léchage et augmentent donc le risque de formation de boules de poils.
- La vie en appartement : Les chats qui n’ont pas accès à l’extérieur sont les plus sensibles aux boules de poils, car ils ne mangent pas d’herbe. En effet, l’herbe permet de stimuler l’élimination des boules de poils.
- L’âge du chat : Les chats âgés ont un transit digestif plus lent et sont plus facilement victimes de constipation.
- Le comportement : Les chats aux comportements compulsifs peuvent se retrouver à se toiletter constamment.

bouledepoil (5)

Les pathologies

Une fois, que les poils sont avalés, ils sont peu affectés par le système digestif et s’accumulent au niveau du tractus digestif, comme l’estomac et les intestins.
On peut donc observer plusieurs signes cliniques, qui peuvent avertir d’une pathologie de la digestion, soit :
- La régurgitation.
- La constipation qui peut aller jusqu’à une obstruction intestinale nécessitant une chirurgie.
- Le vomissement qui peut être de nature bilieuse et devenir répétitif, créant une gastrite chronique.
- Une toux sèche, causer par l’irritation de zones tussigènes au niveau de la gorge.
- Un manque d’appétit.
- La léthargie du chat.
Le plus gros danger lié aux boules de poils est l’obstruction (voir l’occlusion intestinale) qui empêche l’évacuation du côlon et interrompre totalement le transit, ce qui nécessite une intervention chirurgicale.

bouledepoil (7)

Confort pour le maitre et l’animal

Voici différentes astuces pour vous aider avec les boules de poils de votre chat, ça peut être des produits, ou de petits conseils qui vous faciliteront la vie.

Petit conseil
- Les huiles végétales sont inefficaces pour le transit des poils avalés, car ces huiles sont digérées et absorbées au niveau de l’intestin.
- Évitez d’utiliser de l’huile minérale, ce produit est sans saveur, inodore et le chat peut l’inhalée accidentellement, ce qui peut provoquer une pneumonie par erreur et peu aussi provoquer la mort.
- L’huile de foie de morue est également déconseillée, car elle contient un excès de vitamine A et D.

Astuces

Nom : Le brossage
Méthode : Le fait de brosser son chat permet d’enlever les poils morts, évitant alors qu’il en avale en grande quantité.
Si vous ne pouvez pas brosser votre chat à poil long, vous pouvez l’emmener chez un toiletteur professionnel pour un toilettage ou un rasage.

bouledepoil (2)

Nom : L’herbe à chat traditionnelle
Méthode : L’herbe à chat (jeune pousse d’orge) aide le chat à se purger en provoquant des vomissements.
C’est un excellent moyen pour le chat de régurgiter les poils qu’il a ingéré en faisant sa toilette.
Facile à cultiver, vous pouvez faire pousser des graines d’herbe à chats sur votre terrasse ou près de votre fenêtre.

Nom : La pâte laxative (Laxacat)
Méthode : En utilisant une pâte laxative contenant un lubrifiant intestinal non-irritant, on peut aider le chat à éliminer les poils avalés.
Il faut administrer cette pâte deux ou trois fois par semaine, et elle ne doit pas être donnée avec de la nourriture.
Le mieux est de l’administrer au moins une heure avant ou six heures après les repas.
Par contre, il faut augmenter la fréquence d’administration durant les périodes de mue.
Les pâtes laxatives ne font pas vomir, mais elles permettent aux poils de transiter dans l’intestin et d’être éliminés dans les matières fécales.

Nom : L’alimentation riche en fibres
Méthode : Une alimentation riche en fibre augmente de 80 à 100 % l’élimination des poils dans les selles.
Ainsi, de nombreux fabricants de nourriture pour chats fabriquent des aliments riches en fibres et qui ont pour avantage de réduire l’accumulation des poils dans l’estomac et l’intestin.

bouledepoil (8)

Nom : Décourager le toilettage excessif chez le chat
Méthode : Si vous pensez que les boules de poils sont le résultat d’un toilettage compulsif, essayez de distraire votre chat pour qu’il fasse une autre activité au lieu de lécher son pelage.
Vous pouvez, par exemple, lui achetez un jouet et jouez avec lui pour le distraire.

Nom : Combattre les parasites
Méthode : Certains chats se lèchent excessivement, car ils ont des puces, il faut donc les traiter en leur administrant des produits spécifiques antiparasite et en traitant aussi leur environnement.

Nom : Les friandises au malt
Méthode : Il existe dans le marché des friandises au malt qui sont conçues par Béaphar pour empêcher la formation des boules de poils dans l’estomac.

Nom : Un médicament préventif et curatif contre les boules de poils (Feligastryl)
Méthode : Feligastryl est un produit qui est utilisé pour lutter contre les conséquences dues aux problèmes de boules de poils.
Ce produit a des propriétés antispasmodique et hyper sécrétoire.
Il est aussi prescrit par les vétérinaires en cas d’obstruction intestinale due à ces boules de poils.
Inconvénient : il faut savoir que ce produit peut occasionner des troubles du comportement, comme une peur soudaine, un grattage et un léchage frénétique, voir une crise d’épilepsie.
Bref, c’est un produit à utiliser au dernier recours et avec l’avis du vétérinaire.

bouledepoil (6)