On croit souvent que les animaux n’ont aucun sentiment vis-à-vis de leur maitre, qu’il ne le voit que comme un garde manger.
Pourtant, cette histoire nous montre que l’amour et l’amitié entre deux êtres vivants peuvent aller au-delà de la mort elle-même.
C’est le cas de Tommy, un Berger Allemand âgé de 12 ans, qui vit en Italie dans le village de San Donaci.
Depuis la mort de sa maîtresse, il assiste chaque jour à la messe donnée dans la petite église, où ses obsèques ont été célébrées, il y a deux mois.

Mais pourquoi Tommy va-t-il à l’église ?
Enfaite, sa maitresse, « Maria tu lu campu », qui veut dire en dialecte local « Marie des champs », était une fervente catholique, et elle se rendait souvent à l’église.
Elle vivait seule avec quatre chiens errants, qu’elle a adoptés.
Mais même si elle les aimait tous, son préféré était : Tommy.
Ainsi, il la suivait toute la journée quand elle sortait de chez elle, sauf quand elle allait à la messe.
Dans ce cas-là, il restait devant l’église, l’attendant avec impatience.

chien messe

De nos jours, Tommy ne reste plus devant la porte de l’église.
Il a maintenant l’autorisation du curé Don Donato Panna, qu'il lui a donnée, lors des obsèques de Maria.
Ainsi, Tommy quitte la place du village où sont assis les anciens et s'installe devant l'autel, dès qu’il entend les cloches de 17 heures sonnées, annonçant l'office.
Depuis, Tommy a assisté aux mariages, aux baptêmes et aux enterrements du village.
Néanmoins, il a l’air plus intéressé par les cortèges funèbres qu’il suit avec attention.
Comme s'il cherchait en vain sa bien-aimée maîtresse, qu’il la sauvait de la rue et donnait tant d’amour.
Heureusement, aujourd’hui Tommy est loin d’être seul.
Par chance, il a été adopté par tous les habitants du village, qui furent touchés par cet hommage, qu'il rend, chaque jour, à sa Maitresse.

Mon petit mot

C’est quand on entend des histoires pareil qu’on se dit que les animaux ressentent vraiment des émotions.
On voit bien que ce chien aimait, et aimera toujours sa maitresse.
C’est un peu triste de se dire qu’il la recherche à chaque enterrement, comme si, pour lui, sa disparition était impossible.
Au moins, Tommy n’est pas redevenu un chien errant, tout le village l’adore et s’occupe de lui.
J’espère juste qu’il vivra une vie heureuse, même sans Maria, sa maitresse, qu’il aimait.

chien messe (2)