Je rajoute encore une nouvelle catégorie, soit : Le voyage.
Elle met en avant les articles en rapport avec le voyage avec nos animaux, les lois, les lieux, les matériaux ou les astuces à utiliser pour faire un bon voyage.
Son objectif étant d’aider les maitres et l’animal à voyager en toute sérénité, évitant ainsi les problèmes comme le mal du transport.
Il parle aussi des documents à utiliser ou les moyens de transport à prendre avec son compagnon à quatre pattes.

Je commence donc, cette catégorie avec un article sur comment « préparer un voyage avec son animal »
Cet article parle du voyage avec les animaux de compagnie comme le chien et le chat, le voyage avec son NAC (nouveaux animaux de compagnie) sera fait dans un autre article, car il présente un règlement différent.

Avant de partir en voyage, avec son animal sachez qu’il ne faut pas le faire sous un coup de tête.
Il faudra vous renseigner plusieurs mois en avance auprès de l'ambassade du pays de destination, pour éviter les surprises.
Ainsi, il faudra demander :
- Les papiers à présenter à la douane.
- les vaccinations obligatoires
- les certificats de santé nécessaires
Attention : certaines inoculations sont exigées jusqu'à 6 mois à l'avance.

Si vous devez voyager dans plusieurs pays, il faudra impérativement se renseigner sur les formalités d'entrée dans chacun d'entre eux, car chaque pays détient un règlement différent sur les animaux.
Parfois, il faudra même pratiquer des vaccinations ou des examens supplémentaires pendant l'une de vos étapes.

Je vous déconseille aussi d’éviter de triche avec la douane, ils sont très stricts.
Votre animal risque, ainsi :
- D’être confisqué
- Ou d’être euthanasié (le pire des cas).

L’identification

L’identification est indispensable pour voyager, elle est le seul moyen de retrouver son animal en cas de perte ou de vol.
Si vous ne le savez pas, l’identification est obligatoire en France depuis le décret du 28 août 1991.
Elle doit être faite, pour :
- Les chiens, chats et furets.
- Tous les chiens de plus de 4 mois nés après le 6 janvier 1999.
- Les chiens et chats qui changent de propriétaire à la suite d’un don ou d’une vente.

L’identification est faite chez le vétérinaire, elle peut être :
- Une puce électronique.
- Un tatouage (n’est plus reconnue par les autorités).

Votre animal de compagnie est alors référencé dans un fichier national, géré par la Société centrale canine (SCC) ou le Syndicat national des vétérinaires en exercice libéral (SNVEL).
Vous obtenez aussi une carte d'identification de votre animal, que certains hôtels peuvent vous demander.

Note : pour les animaux identifiés après le 3 juillet 2011, seule l’identification par puce électronique est valable.

Les vaccins et les traitements antiparasitaires

Avant de voyager, il faut impérativement vacciner votre animal, vous devez aussi vous renseigner auprès des ambassades sur les vaccins exigés selon les pays.
Sachez que le vaccin contre la rage est incontournable, car ce virus transmissible à l'homme n'est pas encore éradiqué partout.

Selon les pays et les espèces, on exigera des vaccins supplémentaires :
- Contre la Leptospirose et la maladie de Carré pour la Norvège ;
- Contre L’hépatite de Rubarth, la maladie de Carré et la Parvovirose pour l’Australie ;
- Contre la Leptospirose, la maladie de Carré, la Parvovirose, L’hépatite de Rubarth, le Typhus, la Calicivirose et la Rhinotrachéite pour la Nouvelle-Calédonie.

Sachez aussi que pour le Royaume-Uni, l’Irlande, la Suède et Malte.
Les animaux doivent subir :
- Un traitement antirabique au moins égal à 0,5 ul/ml
- Un traitement contre les tiques
- Et l’échinococcose.

Attention : Certains pays peuvent exiger un traitement antiparasitaire effectué entre 24 et 48 h avant le départ, c’est notamment le cas des pays ci-dessus.

La Norvège exige que les vaccins contre la leptospirose et la maladie de Carré soient effectués au minimum 30 jours avant l’entrée sur le territoire.
Le Japon exige, quant à lui, un délai d’attente de 180 jours entre la vaccination contre la rage et l’entrée sur le territoire.

Important : pour entrer dans de nombreux pays, le certificat de vaccination antirabique et le certificat sanitaire international doivent être validés par la Direction départementale des services vétérinaires.
De plus, ces mêmes documents doivent être légalisés par le ministère des Affaires étrangères ou par une cour d’appel.

Prévoir le retour en France demande aussi des exigences supplémentaires envers votre chien, votre chat ou votre furet.
On vous réclamera ainsi, un certificat sanitaire rédigé dans les 10 jours précédant le retour, par un vétérinaire agréé du pays de provenance.
Note : S’il est rédigé dans un pays non francophone, il doit être bilingue.
De manière générale, il faudra vous conformer à la réglementation européenne.

Le certificat de santé

Le certificat de santé est un document officiel rédigé par un vétérinaire agréé, il permet de justifier de la bonne santé de votre animal et qu’il est bien vacciné.
De plus, il facilite l’accès dans certains pays, vous devez donc le garder précieusement.
Sachez que tous les animaux doivent l’avoir : mammifère, reptiles, oiseaux ou poisson.

La quarantaine

Certains pays pratiquent toujours la quarantaine, ceci consiste à isoler son animal pendant un certain temps.
Les pays concernés sont :
- Le Japon (de 12 h à 14 jours).
- L'Australie (de 30 à 120 jours).
- La Nouvelle-Zélande (de 30 à 180 jours)
- La Nouvelle-Calédonie (de 1 à 6 mois).
- Le Mexique (pendant 40 jours chez sois).

Il est donc inutile d’emmener son animal en Australie ou en Nouvelle-Zélande pour 15 jours de vacances.
De plus, les frais de quarantaine sont à la charge du maitre.

Le passeport européen

Le passeport européen a été mis en vigueur en 2004 par Le Parlement et le Conseil de l'Union européenne.
Ainsi, ce document remplace tous les documents utilisés jusqu’à présent.
Il mentionne :
- L’identification de l’animal
- La description de l’animal
- Toutes les mentions sanitaires requises
- Le nom et l’adresse du propriétaire.

Ce document permet de voyager dans les pays faisant partie de l’Union européenne, donc le Royaume-Uni, de l’Irlande, la Suède et la Malte conservent une réglementation spécifique.
Certains animaux comme les reptiles, les oiseaux ou les rongeurs n’ont pas besoin obligatoirement de ce document.

L’assurance

Pendant le voyage il existe toujours un risque, ainsi votre animal peut être blessé ou même causer des dégâts matériels.
C’est pour cela que de nombreuses assurances proposent de couvrir les frais occasionnés par les animaux de compagnie.

Mais avant de choisir une bonne assurance, sachez que la responsabilité civile est incluse dans les contrats multirisques habitation, qui assurent la famille et vos animaux de compagnie.
Elle vous couvre donc, si votre animal est responsable de blessures ou de détériorations matériel.
C’est pour cela qu’il faut prévenir votre assureur sur la présence de votre animal pendant votre voyage.

Mais vous pouvez aussi souscrire à une assurance spécifique, surtout si vous voyagez beaucoup.
Ainsi, il existe :
- Des assurances qui prennent en charge les frais vétérinaires à l’étranger.
- Des assurances qui proposent un forfait pour la prise en charge du coût des vaccinations.
- Ou des assurances qui peuvent aussi financer un rapatriement en cas de problème grave.

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à comparer les prix, les offres, à lire entre les lignes…
Pour trouver l’assurance qui vous convient le mieux.

Dans vos bagages

Lors de votre voyage, il faut aussi faire les bagages pour votre animal.
Il faut donc amener :
- Des jouets.
- Un couffin ou un panier.
- Des médicaments en cas de mal du transport (voir vétérinaire).
- Une trousse de pharmacie.
- Une trousse de toilettage (dans le cas où le chien se salit facilement).
- Un sérum antivenimeux (pour les régions habitées par les serpents).
- Une laisse.
- Un collier avec le nom et l'adresse de l’animal.
- Une gamelle de voyage/ Bouteille de voyage.
- La nourriture de l'animal.
- Une cage de transport (pour les petits animaux).
- Les papiers et les documents de l’animal

Le voyage des animaux d'assistance

Dans certains pays, les règlements d’entrée sur leur territoire sont plus souples dans le cas des animaux d'assistance.
Les animaux d'assistance, inclus :
- Les chiens guidant des personnes atteintes d'un handicap sensoriel (cécité ou surdité partielle ou complète).
- Les chiens dits d'assistance ou d'accompagnement pour les personnes handicapées-moteur.

Ainsi le Canada émancipe les chiens guides des formalités imposées à leurs congénères, à condition qu'ils entrent sur le territoire en même temps que leur maître.
Mais l’animal d'assistance doit quand même être vacciné et identifié avec le départ en voyage.

Au final

Comme vous le voyez, il faut énormément se préparer pour voyager avec son animal.
Ces règlements ne sont pas mis pour empêcher les voyages entre le maitre et l’animal, ils servent avant tous à éviter les maladies, les contaminations dans d’autres pays, le commerce illégal ou le vol.
Certes, il existe des pays très stricts, comme l’Angleterre, qui demande que les chats subissent une prise de sang 30 jours après avoir été vaccinés contre la rage.
Ou la Suisse, qui interdit de voyager avec des chiens ou chats de moins de 5 mois ayant la queue ou les oreilles coupées.
Mais, il faut comprendre que chaque pays détient une idée différente du terme « animal de compagnie » et, que le règlement change d’un territoire à un autre.

Normalement, si vous vous préparez en avance et si vous êtes bien organisé, vous ferez un bon voyage, sans aucun souci.
Dans le pire des cas, vous pouvez toujours confier votre animal à un ami ou à un professionnel.

Note : Les différents lieux de vacances seront vus dans un autre article.