Les orangs-outans, ces grands singes vivants en Asie, subissent de nouveau la cruauté humaine, avec une histoire des plus perverses, qui fait maintenant le tour du monde.
Si les faits datent maintenant, cette histoire a été révélée il y a peu, aux médias.

Ainsi, l'organisation Borneo Orangutan Survival Foundation a mené en 2007 une opération de sauvetage pour libérer une femelle orang-outan.
Celle-ci subissait depuis plusieurs années des sévices sexuels dans un bordel situé au centre de l'île de Bornéo (Indonésie) dans un lieu appelé Keremgpangi.
Cette femelle orang-outan, âgée de 12 ans, fut baptisée « Pony » par la fondation.
Elle était, ainsi, complètement rasée, lavée et parfumée, et avait même du rouge à lèvres.
De plus, elle était enchainée à un lit pour que les clients de l'établissement abusent d'elle sans aucun remords.

« Maquillée, parée de bijoux et autres artifices censés la rendre plus humaine, la pauvre femelle orang-outan ainsi séquestrée et prostituée a enchaîné les passes quotidiennes pendant des années. Elle se faisait dévorer par les moustiques, et les piqûres s’infectaient », a expliqué la directrice de la fondation Michelle Desilets.

Pourtant, il fallut plus d'un an de lutte et une escorte armée de la police d’État pour libérer l'animal de sa prison.

« Quand nous avons essayé de les libérer, il y a eu une émeute, nous avons été menacés avec des couteaux et des machettes. Nous avons dû recourir à la police de l'État, qui a envoyé environ 30 agents », a expliqué Karmele Llano, un vétérinaire espagnol qui a participé au sauvetage.

« Nous l'avons emmenée, à notre centre de réadaptation Menteng Nyaru, où nous nous concentrons sur les orangs-outans qui ont besoin de soins pour récupérer des gens qui les utilisent ou abusent d'eux », a-t-il précisé.

Néanmoins, l'histoire de Pony n’est pas un cas isolé, la prostitution des orangs-outans serait même loin d'être une pratique rare dans certains pays comme la Thaïlande.
Les singes seraient alors capturés jeunes en pleine nature pour être revendus dans divers établissements des plus douteux.

« Nous savons que dans ce pays il est fréquent que des bordels se servent d'orang-outan comme divertissement sexuel pour leurs clients, que des animaux soient exhibés dans des cirques ou des spectacles de boite », a raconté le vétérinaire espagnol.

Sachez qu’une plainte a été déposée par Pedro Pozas, secrétaire général de Great Ape Project (GAP), qui a récemment conduit, au Parlement espagnol, un projet de loi pour les droits de ces mammifères.
Pozas a déclaré « Nous y parviendrons, je veux donner aux grands singes le droit à la vie, à la liberté, et de ne pas être torturé ».
Plusieurs pétitions sont apparues sur internet, pour montrer le mécontentement de la population vis-à-vis de ces actes cruels et horrifiants.

C’est donc une nouvelle menace qui s’ajoute sur les Orangs-outans, alors qu’ils doivent faire face à la déforestation de leur environnement nature, pour permettre de cultiver l’huile de palme.
Cette même dégradation des forêts permet de capturer plus facilement les femelles Orang-outan, qui se retrouveront ensuite comme Pony.
Ainsi, indirectement, notre consommation est responsable de la disparition de ces grands singes et de telles perversions.

Mon petit mot

Une histoire qui m’a horrifiée et mise en colère.
Il faut être fous pour avoir une telle idée, mais encore plus malade pour profiter de ces grands singes sexuellement.
Ça me dégoute de savoir que des humains font de tels actes.
Pourtant on dit bien qu’un geste cruel « n’est pas humain », pourtant je me demande si cette simple expression ne devrait pas changer de sens, car l’être humain devient de plus en plus monstrueux.
Montrant alors une facette des plus perverses.
Donc si ce récit vous dégoute, vous a fait monter sur vos grands chevaux, voire attristés, signer la pétition, pour permettre de protéger nos cousins les Orangs-outans.