On trouve encore à notre époque, soi-disant évoluée, des histoires cruelles et qui chamboulent notre petit cœur.
Je vais vous présenter une histoire réelle, d’un homme qui combat pour une cause, celui de : « Rendre justice à son chien ».

Cette tragédie du 14 avril débute avec Michael Paxton, un habitant d’Austin aux États-Unis, qui joue avec son chien, Cisco, au frisbee dans le jardin derrière sa maison.
Michael laisse alors son chien, quelques secondes pour aller chercher quelque chose dans son camion garé devant la maison.
D’un coup, devant lui, se présente un officier de police, arme à feu en main, qui le pointe vers Michael, puis il lui ordonne en criant de mettre ses mains en l’air.
Choqué, Michael s’exécute, mais Cisco, qui a entendu les cris, se met à courir en direction du policier pour sauver son maitre.
Hélas, le policier panique devant le chien et il se met à crier au maitre de montrer ses mains et de retenir en même temps le chien.
Étant dans l’impossibilité de respecter ces deux ordres contradictoires et effrayer par l’arme à feu, Michael garde les bras en l’air en suppliant le policier de ne pas tuer son animal.
Malheureusement, le policier tire une balle sur le chien, qui meurt quelques secondes plus tard.
En colère, triste et confus, Michael demande au policier « Pourquoi avez-vous tué mon chien. Je vis ici. Qu’est-ce que vous faites là ? »
C’est alors, que le policier comprend son erreur, il sait tromper de domicile !
Celui-ci avait été appelé pour un cas de violence conjugale, mais Michael vit seul avec son chien.

Cisco était un Bouvier d’Australie de 7 ans, et surtout un ami de longue date pour Michael, qui le perdit dans la confusion et la folie d’un policier.
Pourtant, cette histoire aurait pu se finir ainsi, avec les excuses et regrets du policier, certes il faisait son métier, une erreur peut toujours arriver.
Mais cet homme en uniforme ne montrait aucun regret et ne présentait aucune excuse, comme si Cisco était qu’un déchet bon à abattre froidement.
Depuis, Michael Paxton mène une campagne sur internet pour que justice soit faite à son chien.
Ainsi, il demande sur sa pétition que l’officier, sans remords, soit tenu responsable de la mort de son compagnon.
De plus, il souhaite également que le département de la police d'Austin n’utilise les armes létales sur les chiens qu’en dernier recours.

À ce jour, sa pétition a réuni plus de 77 000 signatures, et sa page Facebook, en souvenir de son chien, compte plus de 100 000 membres.
Mais cette pétition à l’histoire triste doit obtenir encore plus de signatures, pour pouvoir faire bouger les choses.
Il reste à savoir, comment auriez-vous réagi devant un tel acte ?
Si l'on m’avait tué mes chiens, dans une banale erreur de domicile, je n’aurais pas supporté de perdre ainsi mes amis canins, je comprends donc, le combat courageux de cet homme.
Sa page Facebook :http://www.facebook.com/JusticeForCisco