Quand on parle des animaux, on pense souvent au « dressage », cette forme d’éducation va souvent de pair avec l’idée du comportement, pour apprendre à l’animal à mieux évoluer dans le monde des humains.
Mais c’est surtout un moment de plaisir, aussi bien pour le maitre que pour son compagnon.
Sachez aussi que, tous les animaux peut être dressé, comme le chien, le chat, le furet, les oiseaux, voir les rongeurs ou dans certains cas les poissons.
De plus, le dressage est aussi une question de sport et de loisir, car il peut être utilisé dans des activités animalières, certaines sont connues et d'autres méconnus.
C’est ainsi que je vais vous parler d’un sport canin, qui mélange dressage, complicité et musique : L’Obé rythmée.

Obe rythmee (4)

Aussi appeler « Obéissance rythmée » en France, c’est un sport connu dans d’autres pays avec l’appellation « heelwork to music » (très basé sur la marche au pied) ou « freestyle » (plus libre et moins axé sur cette position).
On entend aussi parler de « dog dance », ou au pire de « doggy dance », nom reconnu dans la profession comme péjorative en langue anglaise et hélas souvent utilisé en français par manque de compréhension.
Ces pseudo noms sont péjoratif, car ils sous-entendent que l’Obé rythmée est un sport de chien de cirque, alors que ce n’est pas le cas.
Cette activité est une discipline sportive dérivée directement de l’obéissance
« classique ».
Elle consiste à réaliser une chorégraphie avec son chien sur musique, on utilise alors des mouvements de dressage de plus en plus complexe, allant jusqu’à en faire plusieurs de suite.
Ainsi le chien se couche, roule sur le sol, se relève en sursaut, puis fait le mort, tout en faisant une mise en scène avec son maitre.
Donc, tous les mouvements sont permis, du moment qu’il n’y a pas de danger de blessure pour le chien et pour le maître.
Aussi, les mouvements spectaculaires et le travail à distance sont approuvés par les juges lors de compétitions.
En plus, l' Obé rythmée, c'est une équipe « maître-chien », qui est collée ensemble en parfaite harmonie, ainsi le chien se trouve à côté de la jambe du maître, mais en plus, il a les yeux rivés vers celui-ci, tels deux danseurs complices de la musique.

Depuis quelques années, l’Obé rythmée vient d’obtenir le statut de « sport canin officiel » en Grande-Bretagne, statut délivré par le Kennel Club anglais, le sport a également reçu l’accréditation officielle en Belgique.
Heureusement, cette nouvelle discipline est maintenant officiellement reconnue en France par la Société centrale canine (SCC) et s’organise grâce à la Commission nationale d’éducation et d’activités cynophiles (CNEAC).
Hélas, elle commence tout juste à être connu en France, mais certains passionnés font naitre de plus en plus d’amateurs de ce sport.
Il existe aussi des principaux organismes de tutelle, qui organisent stages et démonstrations et qui ont rédigé des régulations pour gérer les concours, ils se nomment:
World Canine Freestyle Organization.
Musical Dog Sport Association et Canine Freestyle Federation (USA).
Musicale Canine Sports International (Canada).
Dogs and Dance (Belgique).
- Club Heelwork to Music (Grande-Bretagne).

Un peu d’histoire

L’Obé rythmée a eu une première naissance à partir de 1980 au Canada, où les pratiquants de l’obédience trouvaient là une variante amusante pour assouplir leurs chiens.
Mais c’est en 1980 que la base de ce sport est vraiment née, une grande pratiquante anglaise de l’obéissance, Mary Ray, commençait à faire des démonstrations de
« heelwork », autrement dit d’un travail de haute précision dans la marche au pied sans laisse.
Puis en 1989, une Américaine Dawn Jecs a l’idée de mettre en place une chorégraphie élaborée avec l’aide d’un professionnel de la danse, elle fait alors la première démonstration officielle.
En 1991, le Canada voit se multiplier les démonstrations, en particulier avec : Tina Martin et son Golden Retriever « Cognac ».
Ensuite, une association internationale des sports en musique (M.C.S.I.) fut créée.
Mais c’est en 1992 qu’a lieu le premier concours, dont les vainqueurs sont Dawn Jecs sur une musique classique et Rachel Hubbard avec du Rock’ n Roll.
Tous les deux étaient habillés en fonction du type de musique choisie, de plus la chorégraphie était de Joan Tenneville.
Puis en 1995, Joan Tenneville et Alison Jasciewesc fonderont une seconde fédération sous le nom de « Canine Freestyle » (C.F.F.), cette association fera une démonstration pour l’American Kennel Club (Société Canine aux USA), c’est ainsi que le Freestyle allait débuter aux USA.
Par contre, en Angleterre le Freestyle est connu dès 1990, Mary RAY allait faire des démonstrations à la Crufts et c’est avec Peter LEWIS (un des fondateurs de l’Agility) qu’elle établira un règlement de concours « HEELWORK TO MUSIC » assez différent du Freestyle.
Ce programme anglais est basé sur une marche au pied très poussée et un excellent contrôle du chien, il y a moins de fantaisie, il est ensuite reconnu par le Kennel Club.
Grâce à cela, un premier concours a lieu en 1996 avec 24 participants.
L’Obé rythmée commence alors à être de plus en plus connue en Europe et commence même à arriver en France.

Obe rythmee (5)

Apprentissage

L’Obé rythmée s’apprend par la méthode douce, donc avec une récompense comme une friandise ou un jouet.
D'autres utilisent la méthode du « conditionnement opérant ».
On joue ainsi avec lui et puis on lui suggère un comportement, si on l’obtient, on lui fait immédiatement comprendre, avec un clicker.
C'est un petit instrument émettant un bruit appelé « click », il sert à renforcer la condition, l'animal est « clické » s'il fait le comportement attendu.
En gros, le son devient un message précis indiquant au chien que c'est bien et qu'on va bientôt le récompenser avec une friandise ou un jouet.
Par contre pour enlever un comportement gênant, on tente d'utiliser « le principe de l'extinction », c'est-à-dire qu’on ignore un comportement gênant et récompense le bon.
Une fois le comportement acquis, on récompense que de façon aléatoire, puis on enlève totalement la récompense.

Le chien idéal pour l’Obé rythmée est le Border Collie, connu pour être le préféré pour les sports canins.
Mais toutes les races peuvent être utilisées, elles ont chacune leurs charmes et spécialités.

Quelques vidéos

Voici trois vidéo pour vous montrez en quoi consiste l’Obé rythmée.

 

 

Site Web

Si vous voulez commencer cette activité, je vous conseille ce site français:

Il est très complet, apprends de nombreux tours, et il a même un forum pour vous aider dans cette activité.