Mowgli, un chat de 2 ans vivant à Ramsgate en Grande-Bretagne a vécu l’enfer pendant quelques minutes.
À 8 h 30 du matin, en octobre dernier, un inconnu s’est emparé du chat par la queue pour le faire voler violemment autour de lui plus de 14 fois d’affilée dans la rue à Ramsgate, dans le Kent (sud-est).

Par chance, la voisine de la propriétaire de Mowgli était réveillée à cette heure matinale.
Elle explique : « J’ai entendu un rire démoniaque et un bruit sourd alors j’ai regardé dehors et j’ai vu un homme secouer quelque chose dans tous les sens. Au début, j’ai pensé que c’était une veste, puis j’ai compris que c’était Mowgli ! »
La voisine s’est aussitôt précipitée dehors, en robe de chambre et pantoufles.
Elle s’est mise alors à hurler et insulter l’homme qui violentait le chat, ainsi qu'à ses compères.
« Je pense que je leur ai fait peur parce que j’avais ma tête du réveil, et ils ne devaient pas s’attendre à ce que je leur parle comme ça » ajoute la voisine bienveillante.
Cela a fonctionné, car l’homme a lâché aussitôt le chat.


Heureusement, Mowgli n’est pas physiquement atteint, mais il est véritablement en état de choc.
Sa maîtresse déclare : « Quand je suis rentrée chez moi, tout le quartier cherchait Mowgli, on ne savait pas s’il était vivant ou mort. Finalement, il est rentré à la maison vers 9h du soir. »
Elle ajoute : « Il n’est pas sorti de l’appartement depuis, il se contente de s’asseoir sur mon lit ou sur le canapé. Il n’a pas été blessé, mais c’est évident qu’il a été profondément choqué. »
« C'est horrible. Je n'arrive pas à croire que quelqu'un puisse être aussi cruel », a déclaré Michelle Buchanan.
« Mowgli est un chat émotif. Il est tout simplement paniqué. Avant, il était tout le temps dehors, maintenant, il n'ose plus sortir », a assuré cette enseignante.
De plus, selon ses dires, ses deux autres chats sont eux aussi très inquiets depuis.

Mais ça ne s’arrête pas là.
Car par chance, le tortionnaire a été filmé par les caméras de surveillance de la rue, et les images ont été transférées à la RSCPA (équivalent de la SPA française).

Qui est l'agresseur ?

Une association britannique de défense des animaux a lancé un appel à témoins pour démasquer l'agresseur de Mowgli.
Celui-ci étant piégé par une caméra alors qu'il faisait tournoyer l'animal en le tenant par la queue, à la sortie d'un pub.
Ces images ont été retransmises par la plupart des télévisions et reproduites dans les journaux. Dénonçant une agression « très violente », l'association de protection des animaux RSCPA a demandé à toute personne ayant assisté à la scène ou reconnaissant l'attaquant de la contacter.

Rendu à la police

L'homme qui a été filmé, par le système de surveillance de la ville de Ramsgate, alors qu'il faisait tourner par la queue un chat dans une des rues de la ville, s'est rendu à la Police.
Cet homme qui faisait, l'objet de recherches de la part de la Police et de la RSPCA, s'est présenté vendredi 11 novembre dans les locaux de la Police en compagnie de son avocat.
L'homme âgé de 20 ans est actuellement interrogé par les détectives et les agents de protection des animaux.
Les services de Police et la RSPCA ont indiqué « Nous tenons à remercier les médias et le public pour leur aide après notre appel à témoin ».


Hélas, ce n'est pas la première fois que des Britanniques s'en prenant à des animaux, et se font piéger par les caméras de surveillance installées dans les rues.
N’oublions pas qu’en août 2010, une employée de banque s'était attiré l'indignation générale après avoir jeté un chat à une poubelle, devant la maison de ses propriétaires.
La vidéo des quelques secondes de cette femme de 40 ans avait fait le « buzz » sur internet et la dame avait reçu des menaces et des appels anonymes.
Elle avait été condamnée par un juge à 250 livres (292 euros) d'amende.
Cet acte démontre encore que l’homme est capable des plus terribles tortures justes pour s’amuser, tout en ne respectant aucun être vivant.

Mon petit mot

Plus je vois d’articles de ce type, plus je me demande où va l’être humain.
Nous sommes soi-disant des êtres évolués, mais, quand je vois ça, je me dis que ce n’est pas tellement le cas.
Par contre, avoir un système de surveillance dans nos rues n’est pas si outrageant, car il permet de voir de tels actes de cruauté et d’y répondre.
Je ne sais pas ce qu’avait l’homme en tête pour faire ce geste de cruauté et où il trouvait le plaisir de faire ça.
Mais j’espère qu’il sera sévèrement puni.
Sinon, je félicite la voisine, pour sa rapidité d’esprit pour régler le problème, elle a surement sauvé ce chat d’une terrible fin.
J’espère que Mowgli pourra ressortir de chez lui, sans avoir peur d’être de nouveau agressé.
Qu’il guérisse vite !